Culture : les hommages s’augmentent pour Mory Kanté

Politiques
publié le 02-07-2020 01:41
Culture : les hommages s’augmentent pour Mory Kanté

Le Musée national de Sandervalia, a abrité ce mercredi, 1er juillet  2020, sous la présidence d'honneur du ministre d'Etat  des Sports de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow, la présentation  de deux œuvres musicales  produites par 20 artistes guinéens de la structure « La nouvelle génération de Yakhoumba  Sékou’ »   et le chanteur Anty Crazy,  pour rendre un  hommage mérité au griot électrique Mory Kanté, un Baobab de la musique guinéenne   tombé à un moment où le monde culturel à encore besoin lui.

Pour la circonstance,  une minute de silence a été observée à la mémoire du défunt. Avant de donner la parole à l'artiste chanteur, Ansty Crazy qui dira : « Je prends part à cet événement non seulement pour présenter mais aussi pour remettre à l'Etat, cette très belle chanson, que j'ai interprété pour rendre hommage à notre grand papa Mory Kanté. Je tiens également à souligner que la production de cette œuvre a été possible avec l'aide du ministère de la culture. Continuellement, ça m'est venu à l'esprit de faire un son, pour rendre hommage à notre artiste. Je suis donc aller au studio pour produire et je me suis dirigé vers le ministre qui a accepté de m'accompagner. Je pense que Mory Kanté n'était que pour la Guinée, mais il appartenait au monde. C'est pourquoi, je souhaite que cette vidéo soit diffusée sur toutes les télévisions disposées à le faire, à travers le monde, pour montrer au monde que Mory Kanté était un grand baobab ».

En réponse,  le ministre Bantama Sow a soutenu que l'hommage que l'Etat guinéen compte rendre à Mory Kanté, sera du jamais vu dans notre pays. Et de poursuivre : « Si on me demandait de vous noter, il n'y a pas match. Le travail est bien, je dirai même très bien fait. La production de ces deux chefs d’œuvre fait partie des préparatifs du grand hommage que l’Etat guinéen doit rendre à Mory Kanté et à tous les autres artistes qui sont décédés ces derniers temps. Ça ne sera pas un hommage rendu aux artistes mais plutôt un hommage rendu à la culture guinéenne. La Guinée est un scandale culturel, vous l'avez prouvé en tout lieu et en tout temps. Vos messages sont entendus. Je dis ici, au nom du cabinet, tout ce qu'on ne fait pas pour vous, sachez qu'on n'a pas eu la possibilité. On ne peut pas payer les artistes de notre pays. Depuis l'indépendance de la Guinée, vous avez vendu l'image de la Guinée à travers le monde. L'hommage que nous allons rendre à ces artistes, ça sera du jamais vu en Guinée. Chacun doit jouer sa partition, pour la réussite de cet évènement »,

Le ministère des sports, de la culture et du patrimoine historique a, par ailleurs, offert cinquante millions de francs guinéens (50.000.000) GNF aux auteurs de ces deux chefs d’œuvre, en guise encouragement.

Au sortir de cette rencontre, une délégation, de l’orchestre de la Gendarmerie Nationale, communément appelé les Amazones de Guinée a été reçu par le ministre d'Etat des Sports de la culture et du Patrimoine historique, Sanoussy Bantama Sow, qui, était venue le  féliciter pour sa reconduction à la tête de ce département au rang de ministre d’Etat.  Une chose pour laquelle il s'est visiblement réjoui.  Et a exprimé toute satisfaction.

Thierno Kalifatou Doumbouya 

+224 624693155