SPORTS/CULTURE : deux directions changent de domicile

Politiques
publié le 28-07-2020 06:11
SPORTS/CULTURE : deux directions changent de domicile

Le ministre d’Etat des Sports, de la Culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy bantama Sow, a procédé dans la matinée de ce lundi, 27 juillet 2020, en présence de certains membres de son cabinet à l’inauguration des bureaux de deux directions relevant de son essor. Il s’agit de la direction du Fonds d’Aide aux sports (FADES et la direction du Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC).

Une cérémonie a mobilisé plusieurs hommes de culture et sport du pays, comme pour dire que personne ne veut se faire compter l’événement. A l’occasion, le directeur général du fonds d’aide aux Sports, Sekou Pinpong Condé, a souligné que cette visite du ministre d’Etat aux Sports de la culture et du Patrimoine Historique, Sanoussy Bantama Sow s’inscrit dans la droite ligne du décret qui a créer organisation et fonctionnement du FADES.

"De 2017 a Aujourd’hui il y a eu beaucoup d’efforts pour que le FADES puisse prendre le devant. Donc nous sommes fier aujourd’hui que le ministre et son cabinet puisse de doter le FADES d’un nouveau siège que vous visitez aujourd’hui. Et si siège est la preuve éloquente de la volonté du cabinet de donner les moyens nécessaires à son personnel, ainsi qu’à ses structures pour aboutir à des résultats satisfaisante ».

 Pour sa part Malick Kebé, directeur général du Fonds de Développement des Arts et de la Culture (FODAC) dira : Nous les travailleurs ne ménageront aucun effort pour l’atteinte des objectifs qui sont entre autre l’accompagnement des artistes dans leurs créations. Les promoteurs dans la promotion de nos artistes, de nos patrimoines, mais également pour promotion de nos patrimoine historique ». Visiblement satisfait des interventions de deux directeurs, sanoussy Bantama Sow, ministre d’Etat des Sports et de la culture a souligné que son département va marcher désormais sur ses deux pieds. Et ses deux pieds sont le FODAC et le FADES.

« Je disais récemment que la culture est un domaine très vaste. Si l’Etat met un peu d’effort dans l’accompagnement de la Culture, on peut régler à 50% le problème de l’emploi jeunes. Quand vous prenez exemple sur Nellywood dans le domaine du cinéma seulement, il crée à peu près un milliard d’emploi par an. Je suis sûr que les jeunes qui sont sortis de Dubréka sont des très bons artistes. En les accompagnants, on peut régler une bonne partie de l’emploi jeune. C’est pourquoi nous nous sommes battus pour la création de ces deux fonds. Donc nous faisons tout pour que la subvention soit importante. »

Thierno Kalifatou Doumbouya

+224624693155